Quand Michel Drucker présentait une émission avec Claude François

Publié le par Tout sur Michel Drucker

« Cloclo est l’homme-clef de mes vingt années de variétés. C’est avec lui que j’ai coproduit ma première émission, “Avec le cœur” », se rappelle Michel Drucker en 1986 (Télé Poche du 22 décembre 1986). Dix-huit mois avant sa diffusion le mercredi 24 mai 1972, à 20 h 30, entre un feuilleton de René Boulet, “L’Inconnue du vol 141”, et une émission littéraire de Françoise Verny et Claude Santelli, le projet de l’émission a été proposé au directeur de la première chaîne, de l’ORTF, alors Pierre Sabbagh. « On ne nous a pas répondu » (Télé Poche du 17 mai 1972), enchaîne Michel Drucker. En septembre 1971, par le jeu des chaises musicales, le mari de Catherine Langeais est nommé directeur des programmes de la deuxième chaîne, remplacé sur la une par un homme de radio. « Lorsque Roland Dhordain a pris la relève, nous sommes revenus à la charge. Le principe d’une émission-test a été adopté. » Avec la bénédiction de Raymond Marcillac, dont la tête n’est pas encore tombée après les deux rapports sur la publicité clandestine, « à condition que ce travail ne perturbe pas le service des sports » où officie le jeune journaliste qui n’a pas trente ans et qui va donc produire son premier show télévisé. « On y va ! », lui a lancé Cloclo. « Comme ça, par amitié », commente « Mimi » des années plus tard.

Le voilà donc enrôlé. Parce que Claude François a l’œil à tout, il va prendre en main — comme Michèle Arnaud avant lui — le célibataire. « Tu ne peux pas faire l’émission habillé n’importe comment. Viens, on va arranger ça », lance le chanteur. Décidément. Il emmène son nouvel associé chez son tailleur italien de la place de la Madeleine à Paris. Dans la boutique, il ne reste pas inactif. Il participe à la prise des mesures, au choix de la coupe et supervise les essayages. « C’était mon premier smoking, et un cadeau qui est devenu une de mes reliques. » Michel Drucker a conservé avec précaution deux autres objets qui lui rappelle “Avec le cœur” : deux micros blancs (le deuxième n’a été peint qu’en 1993 pour un “Stars 90”) que Claude François a achetés aux Etats-Unis, uniquement parce que ceux de la SFP ne lui convenaient pas. Ils masquaient trop le visage.

La soirée, réalisée par Rémy Grumbach, le neveu de Jean-Pierre Melville, débute par un sketch. Philippe Castelli est vêtu d’un short et joue les basketteurs de boulevard en plein Paris. Triomphant, il lève les bras au ciel, il vient de réussir un panier. Également à l’affiche de l’émission qui donne la priorité aux gags : Charles Aznavour qui interprète un pot pourri de ses chansons avec Claude François, Véronique Sanson, Stone et Charden, Alain Chamfort, le comédien Jean Lefebvre qui, alors qu’il attend l’autobus, va être pris à partie par le couple Robert Castel et Lucette Sahuquet, Hervé Hellien et Michel Constantin qui sont les héros du film de Georges Lautner, “Il était une fois un flic”, André Badin, Dalès, Mario David qui s’interroge sur la fidélité de sa femme, qui est jouée par Dany Saval, qui vient de quitter les États-Unis. C’est à cette occasion que Michel Drucker fait la connaissance de celle qui sera sa future épouse.

Deux jours plus tard, il fera d’ailleurs part de son coup de cœur à son ami Claude François, tout de même à l’initiative de la venue de la comédienne dans le show. Qui ne connaîtra pas de second numéro, l’emploi du temps du chanteur ne lui en laissant pas le loisir.

  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article