Le “doc” du lundi : la mort de Claude François (1978)

Publié le par Tout sur Michel Drucker

Le samedi 11 mars 1978, Michel Drucker est aux Buttes-Chaumont. Il prépare l’enregistrement des “Rendez-vous du dimanche” qui doivent être diffusés le lendemain sur TF1. Claude François est attendu à 14 heures. Fidèle à sa réputation, il est en retard. Avec son secrétaire qui a l’habitude de gérer les contre-temps, il convient finalement de rejoindre les studios à 15 h 30. Puis entre dans la salle de bains de son domicile du boulevard Exelmans. Dans l’appartement, il y a aussi sa compagne Kathalyn et son attachée de presse Marie-Thérèse Dehaeze qui, sur la terrasse, profite du soleil printanier. « À la SFP, on prépare activement son arrivée et les techniciens montent déjà le plateau, raconte Fabien Lecœuvre, dans une biographie du chanteur, Sylvie Vartan est arrivée et assiste avec Michel Drucker aux premiers pas de danse des Clodettes. » Les danseuses savent qu’il leur faudra de toute façon patienter. L’animateur également. Il décide néanmoins de prendre des nouvelles de son invité. « Lorsque j’ai téléphoné chez lui, on m’a répondu “Il prend son bain”. C’est fou le nombre de bains que Claude a pu prendre dans sa vie, au moins deux par jour. Une façon à lui de décompresser, et de sacrifier aussi à son amour de la pureté, de la propreté, du neuf. »
Le 25 mars 1978, Philippe Andrieu poursuit le récit dans Télé 7 Jours : « (…) Vers 17 h 30, on attendait toujours Claude François. Soudain, un jeune homme pénètre dans le studio. Il s’adressa à Sandra, une jolie Haïtienne, dont il ne savait pas qu’elle était une des Clodettes. Il lui dit : “J’espère que vous n’aimez pas Claude François.” Sandra éclata de rire. L’inconnu reprit : “Si vous n’êtes pas de ses fans, tant mieux pour vous, il est mort !” Le rire devint larmes. Les Clodettes donnaient le signal du grand deuil. »
À l’antenne, l’émission “Les jeux du stade” d’Antenne 2 est interrompue par Dorothée. Le journaliste Patrick Lecocq apparaît sur le petit écran pour un flash spécial. Les téléspectateurs qui suivent l’émission de Jean Lanzi et Robert Chapatte apprennent de sa bouche ce qui vient de se passer. Puis c’est au tour de Guy Lux de réagir avec Sylvie Vartan, Pierre Perret et Michel Drucker.


 

Commenter cet article