Michel Drucker à Nantes pour son livre

Publié le par Tout sur Michel Drucker

51rekZqTFrL. SS500Petite revue de presse de la séance de dédicaces organisée à Nantes samedi 30 octobre. D'abord, l'article de Presse Océan :

250 lecteurs sont venus à la rencontre de Michel Drucker, qui était samedi à Leclerc Paridis

« Monsieur Drucker, est-ce que je peux vous serrer la main... Parce que vous comprenez, je m'appelle aussi Michel... Monsieur Drucker, je représente les associations de Nantes, est-ce que je peux vous remettre ce document ? Monsieur Drucker, est-ce que je peux vous dire un petit mot à l'oreille ? ». 18 heures samedi : fin de dédicaces à Leclerc Paridis. Les traits tirés, Michel Drucker, 68 ans, vient de rencontrer pendant trois heures 250 fidèles qui ont fait la queue pour obtenir un petit mot sur la page de garde de son dernier livre.

 

Rappelle-moi, c'est le titre de l'ouvrage, est un message à son frère Jean, le fondateur de M6 décédé voilà sept ans. Michel Drucker y prend le temps de « lui dire tout ce que je n'ai pas pu faire avant son départ ». L'animateur y parle aussi de « ces stars qui, comme moi, sont dans la dernière ligne droite de la vie, des gens du passé mais pas dépassés ». Et il évoque la mort et ces questions que lui, l'agnostique, se pose sur l'au-delà.« Tout est dans le titre : Rappelle-moi... Il faut que tu lises le livre » explique l'homme de télé.

 

Dans la bulle télé

Mais, en cette veille de Toussaint, Michel Drucker n'a d'oreilles que pour ses amis parisiens. Il n'écoute plus son interlocuteur. Et son regard est accroché au téléphone portable qui le relie à la bulle télé. « Jean-Marc Morandini m'envoie un message. Il est en Suède. Et il est à la page 147 du livre...Tiens, Claude Sérillon me dit qu'il est à Nantes. Mais, Michèle Cotta n'a pas eu le livre. Donnez m'en un. Je le dédicace et on le déposera ce soir à Europe 1 ». La conversation reprend, hachée. « Désolé, j'ai un appel urgent ». C'est l'éditeur. « Bon. Cela se vend bien ». Michel est rassuré. Le cycliste peut continuer son tour de France des centres commerciaux. Il n'a pas répondu à la question sur le jeunisme dont se nourrit la société. Et à peine à celle sur la mort. « Devant un chagrin comme cela, on est tous égaux »explique-t-il. Il conclut l'entretien : « il y a pire que la mort. C'est la retraite. Et l'oubli »...Oui, l'oubli, surtout pour une star !

 

J-D Fresneau

Puis, le reportage de Ouest France :

Son livre sur son frère Jean Drucker à peine sorti de jeudi dernier que l’animateur de télévision préféré des Français commence déjà sa tournée de dédicaces. Samedi après-midi, les téléspectateurs, dont peu avait eu le temps de lire Rappelle-moi, patientaient dans une longue file, au centre culturel Leclerc de Paridis pour rencontrer cette légende vivante du petit écran. Michel Drucker a repris une seconde fois la plume, après un premier livre sur son enfance, pour rendre hommage à son frère disparu d’une crise cardiaque en 2003. « Je n’ai malheureusement pas pris le temps de lui dire tout ce que je voulais avant son départ. Ce livre y contribue, comme il transmet à sa fille et mes nièces l’histoire de notre famille, » commente Michel Drucker.

Commenter cet article