Dany Saval crée une maison de retraite pour animaux

Publié le par Tout sur Michel Drucker

Voici un article que vient de publier La Montagne, dans son édition du 18 février :

Dany Saval le reconnait : elle aurait pu avoir une vie de princesse, se la couler douce, les doigts de pieds en éventail. Mais la princesse de Michel Drucker se préfère en bonne reine des chiens et des chats abandonnés. En toute discrétion : « Je ne tiens pas à ce que l'on parle de mon association. Je ne fais pas ça pour la reconnaissance. Dans ce domaine, je suis madame tout le monde ». Bella, Ban-nana, Abysse ou encore le matou Micha auraient bien aimé avoir la vie rêvée d'Olga, qui accompagnait son maître sur le plateau de Vivement dimanche, ou de Lili et Zaza, les chiennes du couple qui ont donné leur nom à l'association Li-Za, créée par Dany Saval en 1995. Mais ces chiens et chats abandonnés ont eu, malgré tout, la chance de croiser sa route : « Des vétérinaires et la fourrière de l'Essonne nous contactent pour savoir si nous pouvons prendre des chiens et chats. Un animal qui arrive à la fourrière, s'il n'est pas repris par son propriétaire ou cédé à une association dans les huit jours, est euthanasié », précise Dany Saval. « Les animaux qui arrivent à l'association ont la vie sauve, pour toujours. » D'autres arrivent même de l'île de La Réunion, envoyés par la SPA locale.

Les chiens trop vieux pour être adoptés, ou dont les adoptants sont décédés, finissent leurs jours dans une petite maison de retraite, près de Vichy (*). Ce refuge est né d'une rencontre entre Dany Saval et un couple de retraités qui s'est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment.
C'était en 1990, près d'Agen, où se déroule le premier grand procès pour un trafic de chiens volés destinés aux expériences des labos. Partis de Brioude, Aline et Maurice Ramain arrivent à Castres, où ils ont une propriété, lorsqu'ils sont victimes d'un accrochage. A bord de leur camion, 35 chiens. « Quand ces personnes âgées ont été arrêtées, on a tout de suite pensé qu'ils allaient livrer des chiens ».
Dany Saval, à l'époque administrative à la SPA et présente au procés d'Agen avec Brigitte Bardot, fait son enquête. Elle découvre que ces chiens avaient été abandonnés et recueillis par ce couple : « Aline et Maurice Ramain étaient effondrés. Ils m'ont expliqué qu'ils s'étaient sauvés de Brioude avec leurs chiens, en pleine nuit, parce que les Services vétérinaires devaient venir les chercher et les euthanasier le lendemain. J'ai eu pitié, j'ai pris un avocat pour les défendre ». Ils ont été acquittés et ont récupéré 28 de leurs 35 chiens qui avaient été saisis : « Les autres sont morts car ils étaient mal soignés ».
Mais, en France, la loi interdit de posséder plus de neuf chiens de compagnie. Dany Saval leur a conseillé de trouver une maison isolée qu'ils ont fini par dénicher près de Vichy, en avril 1991, pour créer un refuge.
Maurice, très affecté par cette affaire, meurt quelques mois plus tard d'une crise cardiaque. « Aline s'est retrouvée seule, à 75 ans et presque aveugle. Elle m'a appelée pour que je trouve quelqu'un qui l'aiderait. Max, un chanteur des rues de Vichy, l'a rejoint à titre bénévole. » Aline Ramain, malade, « s'inquiétait de ce qu'allaient devenir ses chiens, alors je lui ai proposé de racheter sa maison en viager, ce que j'ai fait en février 1993, et qu'elle rédige un testament me léguant tous ses chiens. »

Quand Aline Ramain, devenue aveugle, est partie, il y a deux ans, vivre dans sa famille à Saint-Symphorien, il ne restait plus qu'un chien. Mais Max est toujours là et accueille désormais les retraités à quatre pattes que lui envoie Dany Saval.
L'ancienne actrice vient une fois par an dans l'Allier. Le reste de son temps, elle le passe entre Paris et sa maison de Provence, où vivent 45 chats et neuf chiens. Dans son pavillon, près de Paris, les chiens se succèdent au fur et à mesure que des adoptants viennent frapper à la porte de l'association ou visitent le site Internet de 30 Millions d'amis.

« Je ne veux pas avoir de refuge. Je ne veux pas que l'on vienne abandonner des animaux devant mes grilles ».

(*) Le lieu est la propriété privée de Dany Saval qui ne souhaite pas que l'on communique l'adresse. 

Commenter cet article

herpin myriam 17/01/2011 01:41


j'aime les animaux mais n'ai que peux de connaissancesmédicales,mais d'amour a leurs donner,c'est do bmmage que je travaille dans une grande surface!!!!!!j'en déprime et ne rend pas
services,,,j'habite en belgique,mais mes parents en france dans le lot et garonnebbzzzzzzzzzzzzzzz


CASPAR Micheline 21/09/2010 23:03


Présidente d'une petite Association de Protection Animale dans le Lot & Garonne (actuellement 48 chats, 6 chatons et 3 chiens), je veux saluer respectueusement le couple DRUCKER-SAVAL qui s'est
investi dans cette tâche souvent ingrate. Ma plus grande récompense serait de pouvoir les rencontrer.