Ouest France parle de “Studio Europe 1” diffusé depuis Deauville

Publié le par Tout sur Michel Drucker

Les 90 minutes d'émission, il les passe debout. « Assis, le ton n'est pas le même, et je n'ai jamais voulu devenir un homme tronc ! » Depuis la rentrée, Michel Drucker anime Studio Europe 1, talk-show culturel de la tranche 19 h - 20 h 30. À peu de chose près, il est à la place qu'occupait Marie Drucker, sa nièce, la saison dernière.
Pour la première émission délocalisée en province, on le retrouve à Deauville, au Festival du cinéma américain.« C'est une ville que j'ai connue à différentes étapes de ma vie. Je suis originaire de Basse-Normandie, j'ai animé des émissions en direct de l'hôtel Normandy. »

En duo avec Wendy Bouchard

Ce soir-là, Jean-Pierre Jeunet, le président du jury, Dany Boon, et Andy Garcia sont à sa table. Ici, pas de canapé rouge comme à Vivement dimanche. Mais un public de 200 personnes, qui sirote ce cocktail d'info, de chroniques cinéma et d'invités, servi sur un plateau et en direct. L'émission est un clin d'oeil à Studio 1, que Drucker anima de 1983 à 1987, avec Coluche. À ses côtés, Wendy Bouchard, journaliste maison de 28 ans.
« C'est un plaisir et une pression énorme, raconte-t-elle. Comme Michel connaît les invités depuis longtemps, cela facilite souvent les choses. » Lui ne tarit pas d'éloges : « Elle a une voix agréable à entendre et, comme Marie, c'est une journaliste. Elle ira loin. »
« Mon truc, c'est de découvrir des talents et de les pousser en avant. Mais aujourd'hui c'est très dur, notamment à cause de la presse télé qui use beaucoup. » Son film américain favori ? Network, de Sydney Lumet, une chronique cinglante des ravages de la télé, of course.

> Cet article est signé Yann-Olivier Bricombert. On peut le retrouver en cliquant ici

Commenter cet article