Paris-Normandie : Michel Drucker à Deauville

Publié le par Tout sur Michel Drucker

Demain, vendredi, Michel Drucker sera à Deauville pour son émission “Studio Europe 1”. Le quotidien normand Paris-Normandie lui consacre un article dans l'édition d'aujourd'hui :

 

Depuis la rentrée, Michel Drucker occupe une nouvelle case sur Europe 1 : « J'ai tout fait : le matin, comme l'an dernier, l'après-midi, ici ou ailleurs. Mais je n'avais jamais fait une émission le soir alors je me suis laissé tenter. Et puis il y a un vrai challenge puisqu'à l'heure où toutes les radios font de l'info, nous, nous faisons un talk-show qui passe en revue l'actualité culturelle : théâtre chanson, cinéma… »
Et comme l'actualité cinéma se passe en ce moment au Festival du film américain de Deauville, il était tout naturel pour ce Bas-Normand d'y faire son retour : « Et vous pensez bien que je ne me suis pas fait prier. Je connais cette région de long en large. J'ai été au lycée à Honfleur, j'ai fait mes études à Caen. Je connais tous les virages de la Côte fleurie. »

Nostalgie, nostalgie
Avec une pointe de nostalgie, l'animateur revient sur les années où il couvrait le festival de Deauville ! « Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans… C'est il y a plus de trente ans, dans les toutes premières éditions, du temps de Madame D'Ornano. C'était l'époque où l'on assistait à l'émergence de Robert De Niro, Dustin Hoffman, Al Pacino, quand en Italie on découvrait Vittorio Gassman, Ettore Scola, Dino Rizzi… »

Michel Drucker avoue connaître moins bien la nouvelle génération, et hésite même sur le nom de la star de Titanic… « J'ai un trou de mémoire… » Leonardo DiCarprio… Mais qu'à cela ne tienne, demain vendredi 11 septembre de 19 h à 20 h 30 au CID, il sera fin prêt pour accueillir « Monsieur Andy Garcia, mais aussi Jean-Pierre Jeunet et Dany Boon - on parlera de leur film commun - et la jeune Maïwenn », pour une émission en direct. Et à propos de direct, avec le métier, y a-t-il moins de stress ? « Pas vraiment. Mais malgré tous les aléas possibles, j'aime ça ! J'ai été formé à l'école des journalistes sportifs, alors ça va. Si le dimanche sur France 2 ce n'est pas du direct, c'est que je ne me vois pas demander à des vedettes de venir répéter le dimanche matin à 8 heures… J'ai pitié d'eux quand même ! »

Toujours aussi sympa Michel Drucker.

> Cet article est signé Genevieve Cheval

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article