Michel Drucker est maladroit

Publié le par Tout sur Michel Drucker

Dany Saval, son épouse, dans Télé 7 Jours, en septembre 1980 : « Michel m’avait prévenu au début : “Je voudrais qu’on se marie, mais il faudra s’occuper beaucoup de moi.” J’ai un mari et en même temps un grand enfant. C’est l’homme idéal, mais il faut s’en occuper. »
Car il peut être dangereux de vivre à ses côtés. Pour chauffer son café, il peut poser la cafetière sur une plaque chauffante, ce qui fera inévitablement fondre le plastique. Il peut aussi coincer son doigt dans la porte coulissante de son dressing ou, carrément glisser sa main entière dans un grille-pain pour récupérer une tartine. « J’en ris encore d’effroi », glisse-t-il. Combien de fois cette distraction l’a mis dans des situations cocasses. Dany Saval se rappelle l’avoir retrouvé allongé sur le lit dans le noir, parce qu’il ne savait pas où étaient les plombs qui avaient sauté. Il n’y a pas une semaine où son mari, absorbé par téléviseur, radio, journaux et téléphone, ne lui demande où est le réfrigérateur. « La réponse est toujours la même : au même endroit depuis 35 ans. » Cette confession a été faite dans l'émission “Panique dans l'oreillette”, mercredi 3 juin, sur France 2 « Je ne fais pas attention », s’excuse-t-il.
Au tour de Stéphanie Jarre, sa belle-fille : « Il ne sait pas ce qu’est un clou ou un marteau, c’est dramatique. Quand il y a quelque chose à réparer, il est complètement perdu. » Aussi, ses affaires doivent être bien en place, le pli du pantalon repassé impeccablement…

Commenter cet article